Pourquoi grossissons-nous ? Essentiellement parce que nous consommons plus de calories que nous en avons réellement besoin. Bien souvent, sans nous en rendre compte, nous mangeons trop, pas forcement en termes de quantité, mais en fonction de l’apport calorique dont nous avons besoin quotidiennement. Pour maigrir, il est indispensable de prendre conscience que, bien souvent, nos habitudes alimentaires ne sont pas adaptées à nos besoins.

Comment nous accumulons les calories

Les croissants au petit-déjeuner, pas forcément une bonne idée

Les croissants au petit-déjeuner, pas forcément une bonne idée

A partir du moment où l’on est capable d’estimer son besoin journalier en calories, on peut tirer une conclusion très simple : si je fournis plus de calories que nécessaire à mon organisme, je vais grossir. C’est pourquoi certains aliments sont à fuir, parce qu’ils vont littéralement faire exploser cet apport calorique.

Un menu type de fast-food tel que hamburger, frites, glace, soda vous apportera environ 1000 calories. Prenons un exemple : une femme de 40 ans, moyennement active physiquement et mesurant 1,60 mètres pour 55 kilos aura besoin d’un apport énergétique d’environ 1700 calories par jour. Donc, si cette femme (nous allons le prénommer Céline, pour plus de clarté) fait son repas de midi au fast-food, elle aura apporté à son organisme plus de la moitié de ses besoins caloriques quotidiens, en un seul repas. Imaginons maintenant que Céline (qui décidément ne fait pas attention à sa ligne) ait pris deux croissants et un café additionné de deux sucres au petit-déjeuner: on peut encore ajouter 600 calories à son compte, donc, avec le repas au fast-food, elle aura déjà 1600 calories au compteur dès le milieu de la journée.

Poursuivons notre exemple : à la suite d’une réunion de travail houleuse, Céline a eu un gros coup de stress, de retour à son bureau, elle se jette sur une barre chocolatée bien méritée, pense-t-elle : 200 calories de plus. Sa journée de travail terminée, Céline va retrouver quelques amies pour papoter un peu, elle s’autorise un verre de martini, pas plus, avec une poignée de cacahouètes : 700 calories. Vous suivez ? Céline a d’ores et déjà apporté 2500 calories à son organisme : elle a largement dépassé son apport énergétique quotidien avant même d’avoir pris le repas du soir. Imaginons maintenant, que nos amies décident de poursuivre la soirée en allant diner dans un petit restaurant, Céline, qui fait quand même attention à sa ligne, ne prend pas d’entrée, elle se contente d’une part de quiche lorraine, suivie d’un gâteau au chocolat : 900 calories.

Total de la journée : 3400 calories, Céline a consommé dans une journée le double de calories que ce dont elle avait réellement besoin.

Comment réduire son apport en calories

Retrouvons Céline : à la suite d’une brusque prise de conscience et de quelques kilos en trop, elle a décidé de prendre son alimentation en main. Ce matin au petit déjeuner, elle a pris trois tranches de pain complet tartinées d’une mince couche de confiture, une orange et n’a mis qu’un sucre dans son café, soit un apport de 400 calories. En se rendant au travail, elle est descendue une station avant son arrêt habituel et a marché une quinzaine de minute : elle a dépensé 50 calories. Pour son repas de midi, elle a mangé une salade de concombre, une assiette de pâtes additionnée d’une cuillerée à soupe d’huile d’olive, en dessert elle se contente d’un yaourt nature et d’une pomme, tout en buvant de l’eau : 600 calories. Dans l’après-midi, elle comble l’habituel petit creux en grignotant une poignée d’abricots secs : 200 calories. Le soir venu, elle retrouve ses amies comme à l’accoutumée, mais au lieu d’aller boire un verre, elles vont faire une partie de badminton : 250 calories dépensées. Apres l’effort le réconfort, elles vont manger au restaurant. Céline s’offre un filet de saumon en papillote accompagné d’une fondue de poireau, une tranche de pain complet et elle s’autorise même une mousse au chocolat en dessert : 800 calories.

Total de la journée : 2000 calories moins 300 calories dépensées soit 1700 calories, c’est-à-dire ni plus ni moins que ce dont Céline avait besoin pour sa journée.

En conclusion :

Les chiffres que nous donnons dans cet exemple restent des évaluations qui peuvent varier en fonction de la quantité de nourriture absorbée, mais ils restent tout à fait réalistes. Ils permettent de comprendre combien l’apport calorique peut varier selon les aliments que l’on choisit. C’est une prise de conscience essentielle quand l’on souhaite maigrir.