Souffrez-vous de ces symptômes ? Vous avez les ses seins gonflés et sensibles, votre ventre est gonflé, ballonné, vos chevilles ou vos pieds ont tendance à enfler, vous avez les jambes lourdes, vous êtes sujette à de soudaines prises de poids sans raison apparente. Si oui, vous êtes probablement atteinte de rétention d’eau. Ce phénomène, qui touche plus de 50% des femmes, peut avoir de nombreuses causes. Il est aussi profondément lié à la cellulite : Les adipocytes, ces cellules qui se gorgent de graisses, compriment les veines en se gonflant et provoquent des œdèmes, c’est-à-dire une rétention anormale de liquide dans les tissus de l’organisme. L’eau ainsi retenue contribue à la prise de poids et à la formation des capitons.

Les causes principales de la rétention d’eau

Si votre corps stocke de l’eau en excès, ce peut être pour une raison bien simple : il a peur d’en manquer ! Dans ce cas la solution est simple : buvez de l’eau! Hydratez-vous en buvant régulièrement tout au long de la journée, de 1,5 à 2 litres par jour. Evitez les eaux gazeuses, riches en sodium qui aggrave la rétention d’eau.

Le sodium favorise la rétention d’eau en fixant les molécules d’eau dans l’organisme. Or notre alimentation moderne nous fait consommer beaucoup trop de sel, les plats industriels, préparés, en particulier, sont beaucoup trop riches en sel. Alors que 1 à 2 grammes de sel par jour seraient suffisant, nous en consommons parfois jusqu’à 5 fois plus dans une journée. Là encore, la solution est simple : réduisez votre apport quotidien en sel en limitant votre consommation de plats préparés, de pizzas surgelés, de charcuteries, de biscuits apéritifs et autres cacahuètes.

L’abus de sucre peut aussi contribuer à la rétention d’eau : le sucre augmente les niveaux d’insuline, qui diminuent la capacité du corps à se débarrasser du sodium, donc, paradoxalement, abuser du sucre peut entrainer un excès de sel dans l’organisme.

Les œstrogènes, ces hormones si féminines, contribuent à la rétention d’eau, on le constate à l’arrivée des règles, lors de la grossesse ou de la ménopause. Dans ce cas, il n’y a malheureusement rien à faire. Certains médicaments, et aussi la pilule contraceptive (mal dosée) vont causer un désordre hormonal qui sera susceptible d’entrainer une rétention d’eau.

Notons que la rétention d’eau peut aussi être provoquée par des pathologies graves touchant le cœur, le foie ou les reins.

Quelques solutions

Contre la rétention d’eau, buvez de l'eau

Contre la rétention d’eau, buvez de l’eau

Vous pouvez lutter contre la rétention d’eau, si celle-ci n’est pas d’origine hormonale ou pathologique, par quelques actes quotidiens :

  • Faites de l’exercice physique : c’est une autre excellente façon de se débarrasser de l’eau en surplus. Des sports qui sollicitent les jambes, comme la marche, la course, le vélo ou le tennis sont bénéfiques pour se débarrasser de l’excès d’eau dans les jambes. Sans oublier qu’une bonne séance de transpiration vous permettra d’évacuer un surplus non négligeable d’eau, de sel et de toxines.
  • Surveillez votre tenue : Surélevez les jambes au repos pour éviter à l’eau contenue dans votre corps de « stagner » au niveau des jambes, évitez les vêtements trop serrés qui compriment le corps et favorisent la formation d’œdèmes, évitez la position debout fréquente et prolongée.
  • Modifiez votre alimentation : évitez l’alcool et les excitants, adoptez une alimentation pauvre en sel, buvez un 1,5 à 2 litres d’eau par jour, consommez des aliments qui vont faciliter l’élimination de l’eau en surplus : des légumes, comme l’artichaut, l’endive, le céleri, l’asperge sont d’excellents diurétiques. De même, la tisane de queues de cerise est réputée pour ses effets diurétiques et drainants, tout comme le thé vert.

A savoir :

Cellulite et rétention d’eau : le couple infernal ! S’il est possible de souffrir de l’une sans souffrir de l’autre, elles sont intimement liées. Si vous avez de la cellulite, vous avez de grandes chances de faire de la rétention d’eau, et inversement. Par conséquent, lutter contre la cellulite, c’est aussi lutter contre la rétention d’eau.